Japan Powah.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
site  facebook  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
Voir le deal
11 €

 

 Interview avec Merry à la JRock Revolution

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuki
[ administratrice ]
[ administratrice ]
Yuki

Féminin
Nombre de messages : 4078
Age : 30
Localisation : en moselle
Humeur : je m enuie
Date d'inscription : 27/09/2008

Interview avec Merry à la JRock Revolution Empty
MessageSujet: Interview avec Merry à la JRock Revolution   Interview avec Merry à la JRock Revolution Icon_minitime1Jeu 20 Nov - 16:43

Le groupe retro-rock Merry nous a accordé une interview le jour précédant son début américain.


Interview avec Merry à la JRock Revolution 348 © JaME
Le jour précédant sa participation au festival JRock Revolution Festival, qui se tenait à Los Angeles, Merry a pris le temps de répondre à nos questions concernant son nouveau single BLIND ROMANCE/Saihate no PARADE, sa tournée avec BALZAC et son unique prestation scénique.

---

Comment vous êtes-vous retrouvés à participer à la Jrock Revolution?

Gara : Nous avons été invités. Je ne sais pas qui l'a décidé mais il y a neuf des meilleurs groupes japonais et nous sommes fiers de faire partie de cette sélection.

Quand nous parlons aux autres groupes, ils nous disent qu'ils voient cette évènement comme une compétition, comme s'ils cherchaient à avoir la meilleure réaction du public. Voyez-vous les choses de la même manière ?

Nero : Nous avons entendu parler de ça. Nous voulons juste faire le meilleur show possible de notre mieux.
Gara : (approuve de la tête) Mmmmh. Nous n'avons jamais eu ça au Japon, avec neuf groupes connus ensemble.

Puisque vous êtes en Amérique pour la première fois, y a-t'il des groupes américains que vous aimez ?

Nero : Les Red Hot Chili Peppers semblent être le groupe à avoir les concerts les plus joyeux et les plus vivants dans le monde entier. Je les aime beaucoup.

Très tôt dans votre carrière, vous avez participé à la compilation STAND PROUD! III et vous avez repris une chanson de Pantera, Strength Beyond Strength. Bien que ça commence à dater, pouvez-vous nous dire ce qui vous a incités à choisir cette chanson ?

Gara : Oooh, Pantera. (réactions de la part du reste du groupe) Ils ont tous décidé de la chanson, genre : "Oh, nous pensons que Gara peut sûrement changer ça.", alors ils l'ont choisie. (il regarde les autres membres) Pourquoi l'avez-vous choisie ???

(rires)

Yu : J'ai choisi le groupe et la chanson ; je pensais que ça serait un défi de jouer du metal.
Nero : Faire la reprise était définitivement un défi.

Gara, vous avez déclaré dans l'une de nos interviews, l'année dernière avant de venir en Europe, que vous êtiez impatients d'y goûter les saucisses et la bière. Y a-t'il de la nourriture américaine que vous avez envie de goûter ?

Gara : En Europe.... Je n'aime pas la nourriture en Europe. Puisque c'est seulement le second jour pour moi en Amérique, je n'ai pas encore pu beaucoup manger ici. Mais ce matin, j'ai eu un petit déjeuner dans le style américain et c'était bon donc je pense que la nourriture américaine me convient mieux (rires). Je veux manger de la tarte, un clafoutis aux cerises. Ici les tartes sont connues, non ? J'aime la croûte (rires).

Qu'avez-vous ressenti à propos de votre tournée avec BALZAC qui s'est tenue plus tôt cette année ?

Nero : Nous avons beaucoup beaucoup aimé ça. Ils ont remixé Hi no ataranai basho et puis nous avons fait des concerts ensemble... Nous sommes très contents et nous ressentons une grande fierté d'avoir tourné et travaillé avec eux.

Quel est l'un de vos meilleurs souvenirs de cette tournée ?

Nero : La dernière session que nous avons faite avec eux.
Gara : (acquiesce) A la fin, nous avons pu nous réunir et jouer ensemble une chanson de BALZAC.
Nero : En plus, BALZAC est un groupe punk donc beaucoup des mecs qui étaient venus aux concerts étaient un peu effrayants (rires). C'était différent de notre public habituel.
Gara : Notre public est généralement féminin et elles cherchent à attirer notre attention, disant des choses comme : " Regardez-moi !" (rires).

Vous avez des liens étroits avec Kiyoharu, il a été le producteur de votre premier album, etc. Récemment, vous avez joué avec lui sur scène pendant un event pour BAYFM. Comment cela s'est-il déroulé ?

Gara : Kiyoharu est quelqu'un que nous respectons tous. Nous avons voulu faire une chanson avec lui, un concert avec lui et quand nous avons pu finalement pu obtenir cette chance, nous avons frissonné.

Qu'est-ce qui fait de l'Hibiya Yagai Ongakudo une salle de concert où vous voulez jouer chaque année ?

Nero : C'est vraiment une célèbre salle de concert pour les groupes de rock ; beaucoup de légendes ont joué ici.
Gara : Nous avons pensé aussi que nous aimerions jouer en plein air. En plus, à cet endroit, ma vue depuis la scène est extraordinaire ; je peux voir tout le monde.

Que pouvez-vous nous dire à propos à propos de votre single BLIND ROMANCE/Saihate no PARADE ?

kenichi : C'est la cinquième année pour Merry. Nous avons déjà beaucoup de chansons derrière nous mais nous devons continuer à faire des choses nouvelles aussi. Le single est une sorte de combinaison ; les points forts du passé avec mélangé avec le son actuel de Merry.

Yu, vous avez donc écrit le précédent single, CALLING, et vous kenichi avez écrit celui-ci. Y a-t'il une éventuelle connexion entre ces singles ?

Yu : CALLING est une sorte de continuation du dernier album, PEEP SHOW. Avec les faces B, c'était le single anniversaire des cinq ans de Merry.
Gara : C'est notre cinquième année pour nous en tant que groupe mais également pour nos fans et tous ceux qui nous soutiennent. La chanson que BALZAC a remixé était une vieille et symbolisait le temps qui est passé. Le nouveau single est différent, complètement différent. CALLING englobe cette époque pendant nos concert et... comme une bombe, BLIND ROMANCE/Saihate no PARADE est le départ de quelque chose de nouveau.

Vos fans peuvent-ils s'attendre à un nouvel album bientôt ?

Gara : Il y en aura un qui sortira cette année. Nous espérons aussi qu'il sortira en Amérique.

En parlant de vos fans, êtes-vous au courant qu'il y en a déjà un grand nombre qui fait la queue devant le Wiltern pour vous voir ?

(le groupe semble choqué pendant un moment)

Gara : ...et elles sont jolies ?

(rires)

Qu'est-ce qui a inspiré l'imagerie des moulins à vent en papier que vous employez dans les paroles de Saihate no PARADE?

Gara : (réactions du reste du groupe) Nous avons monté ça ensemble. A chaque fois que nous écoutions Saihate no PARADE, nous avions l'image de quelque chose qui tourne dans le vent. Et puis nous nous sommes demandés : "Est-ce qu'il y a quelque chose de japonais qui corresponde à l'image que nous voulons utiliser ?" et nous avons abouti sur un moulin à vent en papier. Ca fait très "Ere Shōwa", très japonais traditionnel.

Vous faites parfois des concerts très élaborés ; vos concerts de la nouvelle année, ceux de l'Oriental Circus, etc. Où trouvez-vous ces concepts ?

Gara : Le thème de notre nouvelle chanson est l'Orient et... ben, c'est pour ça que c'est intitulé 'Oriental Circus' nous avons tous cogité pour savoir quel cirque Merryesque ça pourrait être. Nous voulions faire une scène basée sur ce que pourrait être une vue américaine sur ce qu'est le Japon. Les américains... les occidentaux en général qui viennent au Japon, vont dans des endroits comme Asakusa et achète des happis (NDLR : manteaux souvent portés aux festivals), n'est-ce pas ? Mais le Japon ne se résume pas à ça. Et alors les ninjas... Les américains pensent : "Japon = Ninjas". Souvent, quand je regarde de vieux films américains dans lesquels ils viennent au Japon, les pièces sont aménagées avec des tatamis mais également avec plein d'objets absurdes. Nous voulions utilisé cette vision mondiale du Japon et c'est ainsi que nous avons décidé ce que serait l'Orient Merryesque. C'est pourquoi sur scène, nous avons un torii (NDRL : style spécifique de pont que l'on trouve souvent dans les temples) parce que quand vous pensez au Japon, vous pensez aux torii... Mais nous avons aussi de grandes peintures de visages de clowns, des éléphants et des trucs comme des vélos et des monocycles autour. C'est un mélange de traditionnel et de moderne.

Pouvez-vous laisser un message pour les fans qui vous attendent ?

Gara : C'est notre premier concert en Amérique et nous en sommes vraiment très heureux. Dans le futur, nous voulons vendre notre album ici et faire aussi un concert solo. (Il marque un temps) Je pense qu'il y a beaucoup d'argent et beaucoup d'avenir pour nous ici ! (rires)
Yu : S'il vous plaît, venez découvrir Merry.
Nero : Personne ne sera capable de battre l'esprit de Merry !
kenichi : On nous a donné la chance de pouvoir jouer notre musique à ce festival JRock et nous voulons vraiment continuer de jouer ici dans le futur.
Tetsu : Nous avons déjà été un peu interviewés, donc je pense que ça signifie que beaucoup de gens s'intéressent à nous. Pour ne pas les décevoir, nous allons travailler encore plus dur.

---

Nous aimerions remercier l'équipe de la JRock Revolution, l'hôtel Renaissance, Victor Entertainment Japan, N. Matsumoto et Merry.

_________________
Interview avec Merry à la JRock Revolution Banrai10
Revenir en haut Aller en bas
https://japan-powah.forumactif.org
 
Interview avec Merry à la JRock Revolution
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Télécharger Le Pacte (Seeking Justice) 2012 [DVDRIP MD][FR] (Avec Nicolas Cage)
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)
» [FREE] Destination finale 4 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Powah. :: # Musique. # Music.# :: # J-Rock & visual kei. :: groupes séparés :: interview-
Sauter vers: