site  facebook  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -22%
Clavier Gaming mécanique Razer Blackwidow Elite
Voir le deal
119.99 €

 

 Interview 2006

Aller en bas 
AuteurMessage
Luiza
[ Membre. ]
[ Membre. ]
Luiza

Masculin
Nombre de messages : 3829
Age : 30
Localisation : un coin pommé
Emploi/loisirs : un truc de merde
Humeur : Fuck tout ces gens avec leur gaminerie !!
Date d'inscription : 02/11/2008

Interview 2006 Empty
MessageSujet: Interview 2006   Interview 2006 Icon_minitime1Mer 12 Nov - 16:23

Interview du groupe en 2006

Etant donné que c’est la quatrième fois que vous venez jouer en Europe, nous souhaiterions vous poser quelques questions sur vos tournées précédentes.

HIZUMI : Ne serait-ce pas que la troisième fois ? Peu importe. (NDLR : non quatre, nous comptons la venue au festival Wacken). Lors de nos précédentes venues, nous avons eu des soucis pour présenter des shows qui soient à la hauteur de ce que l'on fait au Japon, à cause notamment de l'indisponibilité de certains équipements. Mais la prochaine que nous jouerons à l'étranger, nous avons bien l'intention de montrer aux fans de meilleurs concerts, on va d'ailleurs essayer de nouvelles choses.
Quant à notre tournée précédente avec kagerou, c'était une idée que nous avons eu pour faire plaisir à de nombreux fans. Les gens ont vraiment apprécié cette tournée et nous avons eu d’excellents retours de la part des critiques.


Automne 2004, vous avez eu vos premiers concerts en Europe, en France et en Allemagne. Vous souvenez-vous de comment s’est déroulé le concert ? Avez-vous été surpris des réactions du public ?

ZERO : Oui, complètement. Je m'en souviens comme si c'était hier. Au début, nous étions plutôt dubitatifs quant à cette tournée à l'étranger, mais ce fut un vrai choc de voir qu'il y avait autant de personnes qui savaient qui nous étions! Jusqu'alors, nous n'avions pas idée que la musique japonaise puisse être si populaire en Europe, au Japon nous n'étions pas au courant.
Après cela, de plus en plus de groupes ont commencé à aller jouer en Europe et en Amérique et c'est devenu quelque chose que vous vous devez de faire. Pour nous, le fait d'avoir eu la chance de pouvoir venir jouer en Europe alors que cela ne paraissait pas une évidence, a été une bonne expérience.


Sachant que c'était votre premier concert en Europe et l'un des premiers concerts d’un groupe japonais pour des organisateurs européens, avez-vous rencontré des problèmes ?

Karyu : Je n'appellerais pas ça des problèmes, mais nous avions tous notre façon de travailler et cela a parfois été difficile de se mettre d'accord. De plus, la scène japonaise et la façon d’organiser les concerts est différente.
En fin de compte, seules les personnes qui parviennent à se comprendre continuent à travailler ensemble, ce qui fait que les choses s'améliorent de jour en jour.


Automne 2005, votre deuxième tournée en two-man avec kagerou. Comment cela s’est-il passé ? Est-ce que les deux groupes se sont bien entendus ?

HIZUMI : Ils sont géniaux, non ? En fait on a commencé nos carrières à peu près à la même période, donc nous avons évolué ensemble. Nous sommes bons amis, même en dehors de la scène!


Peut-être avez-vous des anecdotes à nous confier à propos de cette tournée ?

TSUKASA : Il s’est passé des choses très intéressantes dont je ne peux malheureusement pas parler. (rires)


Eté 2006 : Vous avez joué lors du festival allemand Wacken. Qu'est-ce que cela vous a fait de jouer lors d’un festival, mais surtout d'être le seul groupe japonais ?

Karyu : C'était une expérience très intéressante. Au début nous étions inquiets de savoir comment le public allait réagir à notre musique sachant qu'il s'agit d'un festival métal. Mais au final, tout s'est très bien déroulé.


Pensez-vous que vous auriez pu plaire à un public non intéressé par la musique japonaise avant de jouer ?

ZERO : Je me le demande. Mais je pense que nous aurons la réponse bientôt…


Automne 2006, de retour en Europe à nouveau. Etes-vous impatients ?

HIZUMI : Nous sommes très impatients. Nous allons pouvoir retrouver nos fans européens à nouveau. Cette fois, nous allons nous rendre dans des villes où nous n'avons encore jamais joué, nous sommes impatients de voir ce que cela va donner face à un public différent.


A quoi pouvons-nous nous attendre de plus pour ces concerts ? Qu'est-ce qui sera différent des précédents ?

Karyu : Comme je l'ai dit précédemment, je pense que cette fois-ci nous serons à même de faire un meilleur concert. Nous sommes impatients de faire découvrir au public européen nos nouvelles chansons. Nous allons amener ce qui fait le symbole de D'espairsRay. Si vous êtes un fan, vous vous en rendrez compte tout de suite. Le cas échéant, venez nous voir en concert pour en faire l'expérience avec vos yeux et vos oreilles.


Vous devez commencer à être habitué au vieux continent maintenant. Et nous avons quelques questions à ce sujet.

A propos de la nourriture, avez-vous mangé quelque chose en Europe que vous avez préféré ?

Karyu : Tout est parfait, aussi longtemps qu'il y a de la bière et des sauces !!

Et y-a-t-il quelque chose que vous ne souhaitez plus manger ?

HIZUMI : Eisbein.


En ce qui concerne les villes, quelle est votre favorite et pourquoi ?

TSUKASA : Berlin, parce que c'est la première ville d'Europe où l'on ait joué.


Y a-t-il des artistes européens que vous avez découverts et dont vous n'aviez jamais entendu parlé auparavant ?

HIZUMI : Il y en a tellement, les lister serait trop long.

Et si vous aviez l'opportunité de jouer avec l'un d'eux, avec lequel serait-ce ?

ZERO : Il y en a tellement là aussi. Mais nous adorerions faire une tournée avec un groupe européen un jour.


Avez-vous remarqué une différence entre les fans européens de chaque ville où vous avez joué ?

HIZUMI : C'est dur à dire, nous n’avons pas encore visité de villes différentes.

Avez-vous des anecdotes à raconter à propos des fans européens ?

TSUKASA : Nous sommes toujours très heureux de les revoir et à chaque fois ils savent nous montrer à quel point ils nous apprécient.


Essayez-vous d'apprendre l'anglais ou un autre language pour essayer de mieux communiquer avec vos fans ?

Karyu : On y travaille dur !


Y-a-t-il quelque chose que vous aimez particulièrement quand vous venez en tournée ici ? Est-ce différent du Japon ?

TSUKASA : Ce qui est intéressant c’est de pouvoir visiter des monuments historiques. Mais la tournée en elle-même n'est pas très différente du Japon. Cependant je pense qu'on n'a pas encore assez tourné pour y répondre.


Si un groupe avec lequel vous seriez amis devait venir en tournée en Europe. Quel conseil lui donneriez-vous ?

HIZUMI : Ce qu'on leur dirait ? Eh bien je leur dirais de foncer sans hésiter et d'en faire l’expérience par eux-mêmes.


Avez-vous un message pour vos fans européens ?

Tout le groupe : Nous sommes très heureux de pouvoir revenir en Europe à nouveau. Nous espérons donner le meilleur de nous-mêmes et de créer un moment inoubliable avec vous.
Nous sommes très impatients de rencontrer tous nos fans, alors à bientôt !


Merci beaucoup pour cette interview, et bonne chance pour votre tournée.

Jame France
Revenir en haut Aller en bas
http://hide60.skyrock.com/
 
Interview 2006
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Powah. :: # Musique. # Music.# :: # J-Rock & visual kei. :: - D'espairsRay. :: interview-
Sauter vers: