site  facebook  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -11%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99 €

 

 Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21

Aller en bas 
AuteurMessage
Luiza
[ Membre. ]
[ Membre. ]
Luiza

Masculin
Nombre de messages : 3829
Age : 30
Localisation : un coin pommé
Emploi/loisirs : un truc de merde
Humeur : Fuck tout ces gens avec leur gaminerie !!
Date d'inscription : 02/11/2008

Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21 Empty
MessageSujet: Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21   Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21 Icon_minitime1Mar 26 Mai - 17:09

L'interview est énormement longue, j'ai même pas fait 1/3 de l'interview.
Je vais faire la suite un autre jour. Et il peux y avoir des fautes, donc, je corrigerai quand j'aurai tout fini.


Profil. Né le: 7 Décembre . Groupe sanguin: O. Guitariste de D'espairsRay, formé le 9 Septembre 1999. Les autres membres sont Hizumi (vo.), Zero (b), Tsukasa (bt). Depuis 2004, ils ont activement fait des tournées et joué des lives dans l'Ouest, ont gagné de la popularité et ont participé à de nombreux grands festivals. En août, ils ont sortis un nouveau single KAMIKAZE. Une tournée d'hiver débutera le 6 Décembre et une finale aura lieu à Yokohama BLITZ le 30 Décembre .

L'autre jour, au Shibuya AX D'espairsRay ont marqué leur 9e anniversaire de leur formation du 9 Septembre 1999. Pendant le premiers jours, ils ont charmé les fans, appelés mania, avec leurs performances maniaques et choquantes. Plus tard, ils ont mérité leur nom comme l'un des premiers groupes qui se sont lancées en tournée à l'étranger, quelque chose qui est devenu normal aujourd'hui. Et maintenant, leur musique touche le corps et l'âme. Bien sûr, ces neuf années ne va pas sans heurts, Karyu se confesse sur la route qui conduit de la lutte et à l'éclatement des conflits.

Q: Jusqu'à maintenant, j'ai toujours interrogé presque tous les membres en même temps et je me sens comme si c'est la première fois que je vous parle personnellement.

K: Ouais. Je ne donne pas vraiment d'interview seul (rires).

Q: Permettez-nous de commencer avec la question la plus fondamentale. S'il vous plaît parler nous de votre lieu de naissance et de votre famille.

K: Je suis né dans la préfecture de Yamaguchi. J'ai un père, une mère et un frère, plus jeune que moi de deux ans.

Q: Il est difficile de juger que vous étiez comme un enfant de la façon que vous êtes maintenant... quel genre d'enfance aviez-vous?

K: Je suppose que j'étais juste un garçon malicieux ordinaire. Contrairement à maintenant, je n'étais pas du genre à rester à la maison.

Q: Etiez vous bon en sport?

K: J'ai fait du foot. Il y a une position appelée le«ailier» du côté de l'avant et c'est ce que j'ai fait.

Q: Est-ce que c'est une position qui a exigé beaucoup de mouvement ?

K: Exactement. J'ai continué à courir tout le temps, j'étais vraiment fort. Mais c'est du passé (rires).

Q: Honnêtement, je ne peux pas vous imaginer étant un athlète de la façon dont vous êtes là maintenant.

K: Mais au temps où j'étais actif comme ça. Je crois que ma personnalité était aussi beaucoup plus claire que maintenant.

Q: A l'école primaire les enfants se divisent en beaucoup de groupes, comme ceux qui se rassemblent autour d'un chef, ou d'un groupe d'enfants silencieux, ou de gamins qui sont toujours dans la classe. Vous souvenez-vous à quel groupe vous avez appartenu ?

K: Je n'ai appartenu à aucun groupe. Tout d'abord, il n'y avait pas de groupe qui se rassemblaient autour d'un chef. J'ai juste aimé jouer a des jeux malicieux, ainsi je négligeais souvent d'étudier, comme nous partirions tous d'une salle de classe et irions quelque part.

Q: C'est un peu plus que malicieux, mais des ennuis d'un enfant à problèmes

K: Maintenant que vous l'ayez mentionnée, ensuite j'ai souvent été appelé au bureau d'un professeur. Peut-être que j'étais un gamin à problèmes (rire amer). Mais je n'ai été attrapé dans rien de particulièrement illégal.

Q: Si vous aviez été jusque-là à l'école primaire, ce serait vraiment mauvais (rire amer).

K: Ah, je vois. Ahaha (rires).

Q: Mais si c'est ce que vous avez été à l'école primaire, ensuite avez-vous fait quelque chose de mauvais pendant l'adolescence ?

K: Pas du tout. Il est vrai qu'au collège j'avais certains mauvais amis, mais j'ai jamais été moi-même méchant. Du moins à l'extérieur.

Q: A l'extérieur?

K: Ouais. J'étais plutôt mauvais à la maison.

Q: Pourquoi? Avez-vous été mécontent de quelque chose?

K: Eh bien, il y avait un certain nombre de raisons, en ce qui concerne le milieu familial. Depuis longtemps, c'était une maison à l'atmosphère très tendue.

Q: Ainsi, à ces moments là vous n'avez pas vraiment envie d'être à la maison?

K: Non, je restais en dehors de la maison autant que possible. À l'époque, avec mes amis, j'avais construit quelque chose comme une base sur un toit d'un parking en face de la maison. J'ai passé beaucoup de temps là après le retour de l'école. Bien que même si c'était pas possible de rester les jours pluies, je rapportais des choses de la maison, d'autre part, et je me barricadais.

Q: Est-ce que vos parents étaient inquiét que vous ne vouliez pas revenir ?

K: Comme il n'était pas possible de rester là-bas quand il pleuvais, j'allais chez l'un de mes amis. Puis, mes parents venaient me chercher à plusieurs reprises, mais peu importe combien de fois ils ont dû le faire, je ne voulais pas retourner à la maison.

Q: La situation instable à la maison est difficile, et particulièrement aux fois de l'insécurité. Je comprends les sentiments que vous avez.

K: Je ne veux pas entrer dans les détails, mais il y avait beaucoup de choses absurdes.

Q: En ces temps désespérés, il y avait-il quelque chose que vous aimiez ?

K: Les fois où je passais du temps avec mes amis. J'aimais sortir par la fenêtre et quitter la maison très souvent.

Q: Bien, quand avez-vous commencé la musique alors?

K: Quand j'étais au collège. Nous avons une guitare dans la maison qui appartenait à mon père, d'une manière ou d'une autre tout cela a commencé quand j'ai essayé d'en jouer.

Q: S'agit-il d'une guitare acoustique?

K: Non, il s'agit d'une électrique. Il y longtemps, mon père a joué dans un groupe et quand j'étais étudiant, je jouais avec eux.

Q: Alors, ton père n'écoutais pas de la musique à la maison? Vous souvenez-vous de quel genre de musique il s'agissait?

K: Qu'est ce que c'était ? Quelque chose comme Eagles? Je pense qu'il écoutais de la musique tranquille comme celle là.

Q: Quelle impression en écoutant du vieux rock américain avait-il sur vous?

K: J'ai juste écouté par hasard, mais je n'était pas particulièrement intéressé par ça. J'aimais le Rock japonais.

Q: En parlant de nom spécifiques, quels groupes aimez-vous ?

K: Des groupes comme BOOWY et Katze.

Q: KATZE! C'est nostalgique!

K: Vous connaissez? Ils sont de Yamaguchi. C'est la raison pour laquelle la quasi-totalité des copy-bands qui ont joués à des festivals culturels ont fait les chansons de KATZE.

Q: Donc, vous avez aimé ce qu'on appelle le rock battu, n'est-ce pas?

K: Il semble. Quand j'ai commencé à les écouter, j'ai essayé de jouer de la guitare de mon père et subitement, même si je ne pouvais pas jouer du tout, pour une raison quelconque je m'étais dis: "Peut-être que je peux devenir un professionnel ! Je peux le faire! "(Rires). Après que j'ai commencé à copier un grand nombre de chansons.

Q: N'avez-vous pas envisager d'autres alternatives que la guitare? Par exemple, le chant ?

K: Non, j'étais mauvais en chant.

Q: Est-ce le cas? Votre chant est très bon quand vous chanter une phrase de "Forbidden" pour une occasion particulière à un live.

K: Non, pas du tout. Dès le début, je ne pense pas que sur le chant. Après tout, à l'école primaire, collège et lycée mon année dans une classe de musique est toujours de 1.

Q: Oh

K: Ce n'est que vers la troisième année de lycée que mon grade est soudainementmonté à 5 (rires).

Q: Est-ce le résultat d'avoir joué de la guitare?

K: Je me le demande. Je n'avais aucun intérêt pour la musique et de tels résultats, il semble que, tout naturellement, j'ai appris à jouer, et quelque peu mes notes ont augmenté.

Q: Vous avez commencé à jouer de la guitare au collège, mais quand avez-vous commencé à écrire votre propre musique?

K: C'est après mon arrivée à Tokyo.

Q: Au cours de trois années de lycée, vous n'avais jamais fait autre chose que de copier d'autres chansons? Mais alors il est assez surprenant que vous avez décidé de devenir un musicien professionnel.

K: C'est étrange, n'est-ce pas? Ca a commencé comme un malentendu et ça a continué d'être un malentendu, et pourtant, j'ai été étrangement convaincue que je pouvais devenir un pro (rires). Et bien, personnellement, j'ai écrit mes propres chansons à la maison de temps en temps, mais je n'ai jamais joué avec le groupe.

Q: Quand vous étiez sur le point d'obtenir un diplôme quel genre de plans avez-vous fait pour l'avenir?

K: J'ai décidé que je devrais aller à Tokyo, parce que j'ai pensé qu'il n'y avais rien pour moi sauf être dans un groupe.

Q: Y avait-il un objectif quand vous vous êtes partit pour la capitale?

K: Je suis allé à l'école technique ESP.

Q: Étiez-vous autorisé à y aller tout de suite?

K: Eh bien, beaucoup de choses sont arrivées là. Tout d'abord, à l'époque, j'étais en deuxième année de lycée, je me suis enfuie de la maison.

Q: Vous voulez dire que votre syndrome de ne pas vouloir retourner à la maison à soudainement explosé?

K: J'ai vécu librement dans la maison d'un ami avec lequel j'ai été dans un groupe et je suis allé à l'école à partir de là, jusqu'à la remise des diplôme. Pendant ce temps, j'ai été pris entrain de conduire une moto sans permis, et on m'a dit que je devais l'avoir. J'ai tout de suite dit à mes parents "je suis revenu!" Alors quand je suis rentré, nous avons parlé de certaines choses.

Q: De quoi vous avez parlé alors?

K: Tout d'abord, ma mère m'a demandé: "Que diable veux tu faire ?!" Et j'ai répondu: "Je veux aller à Tokyo et être dans un groupe". Puis on m'a dit "Arrêtes de rêver!"

Q: C'est probablement une réaction normale. Je pense que presque tous les tuteurs dans la même situation diraient quelque chose de semblable.

K: Probablement (rire amer). Mais c'était la première fois que nous avons bien pu parler de l'avenir, si ce n'est pour le moment cela deviendrait beaucoup plus compliqué

Q: Le dialogue est important, n'est-ce pas?

K: Eh bien, il ne résout pas tout, mais je pense que c'est pour le mieux, parce qu'il est vrai que, si ce n'était pas pour que nous soyons pas en mesure de parler du tout.

Mes parents m'on demandé «Que diable veux tu faire?" Et quand j'ai dit «Je veux aller à Tokyo et être dans un groupe" ils m'ont dit "Arrêtes de rêver! "

Suite plus tard........

_________________
Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21 Mad_te10
Revenir en haut Aller en bas
http://hide60.skyrock.com/
Yuki
[ administratrice ]
[ administratrice ]
Yuki

Féminin
Nombre de messages : 4078
Age : 29
Localisation : en moselle
Humeur : je m enuie
Date d'inscription : 27/09/2008

Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21 Empty
MessageSujet: Re: Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21   Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21 Icon_minitime1Dim 12 Juil - 17:12

ouf j ai tout lu si si je te jure c est long et tu n as pas fini en tout cas jolie travailRuiza bravo

il a pas eu un vie trés heureuse aparament

_________________
Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21 Banrai10
Revenir en haut Aller en bas
https://japan-powah.forumactif.org
 
Interview de Karyu dans le Rock and Read vol.21
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] Camp Rock 2 (TV) [DVDRiP]
» Course à la mort (Death Race 1 et 2 ) [FR DVDRiP]
» [FREE] The Karaté Kid-2010 [DVDRiP]
» [FREE] The Interceptor [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Powah. :: # Musique. # Music.# :: # J-Rock & visual kei. :: - D'espairsRay. :: interview-
Sauter vers: