site  facebook  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Interview] Finlande [Pulse Wriggling To Black] 1-5

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuki
[ administratrice ]
[ administratrice ]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4078
Age : 28
Localisation : en moselle
Humeur : je m enuie
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: [Interview] Finlande [Pulse Wriggling To Black] 1-5   Mar 11 Nov - 21:24

Un public enthousiaste a déjà rempli le Taviasta au moment où nous approchons des loges pour notre interview. Compte tenu du programme chargé, les membres se sont répartis les entretiens et c’est ainsi que nous retrouvons Aoi et Reita habillés et maquillés. Le concert débute dans une heure seulement.
Pourtant l’ambiance est détendue, les deux musiciens semblent enthousiastes et Aoi joue quelques accords distraitement.

Reita : (s’asseyant) Hello, my name is Kai (en anglais)
(rires)
Aoi : He’s lying ! I’m Aoi (en anglais)

Bonjour, nous sommes de Jmusic Europa. Merci pour cette interview.
Reita & Aoi : (ils se penchent) Nice to meet you. Thank you. (en anglais)

Comment se passent vos concerts en Europe pour le moment ? Vous sentez vous fatigués ?
Aoi : La tournée est géniale. Tellement de gens sont venus et nous sommes de plus en plus impatients à chaque concert.

Aimez vous la Finlande et qu’y avez-vous vu ?
Reita : Votre pays est très beau et exotique. Nous sommes allés seuls faire du shopping et déjeuner dans les environs. Me concernant, beaucoup de fans m’ont remarqué et au final il a fallu improvisé une séance de dédicaces.
Aoi : (ton triste) Mais personne ne m’a reconnu ! (rires)

Aoi, vous et Uruha avez tous deux des solos de guitare dans vos chansons. De ce fait, y’a-t-il une compétition entre vous ?
Aoi : (rire) Bien sûr il n’y a aucune compétition entre nous, parce qu’après tout, nous faisons un travail d’équipe, Uruha joue les solos des chansons qu’il aime, celles pour lesquels il ressent quelque chose de particulier et vice et versa. Beaucoup de nos chansons ont des solos de guitares de nous deux, lui et moi nous égalons.

NIL et STACKED RUBBISH sont des albums très différents. Devons-nous nous attendre a encore du changement dans le futur où considérez-vous avoir atteint votre style définitif ?
Reita : On ne peut jamais être sûr du futur car tout est possible. Il est donc difficile de répondre. Nous ne voulons pas être rangés dans une catégorie. Nous préférons faire le genre de musique que nous ressentons sur le moment. Notre style musicale actuel est ce qui représente le mieux ce que nous sommes actuellement.

Quel est le lien entre vos vidéos et vos chansons ?
Reita : Nos chansons ne sont quasiment jamais liées aux vidéos.
Aoi : Nos vidéos dépendent rarement des paroles. Nous voulons laisser la place à l’imagination pour nos fans. Les vidéos qui collent aux chansons, sont à mon sens, assez inutiles. Elles ruinent presque à chaque fois l’idée que chacun s’était fait en écoutant la musique.

Maintenant que vous voilà à la fin de votre tournée Européenne, pourriez-vous nous dire votre impression face à la barrière culturelle et la barrière de la langue ?
Reita : Nous n’avons pas ressenti de problèmes durant nos concerts. C’est sans importance le pays dans lequel nous jouons, rencontrer nos fans nous fait toujours plaisir. Durant un concert nous communiquons à travers la musique et les gestes, pas tellement par la parole. (rires) Il n’y a de barrière que lorsque nous arrivons à l’hôtel ou dans un magasin. Là, on peut facilement avoir quelques soucis...

Y’a t’il un aspect particulier chez vos fans Européens qui vous a marqués ?
Aoi : Il me semble que les fans Européens sont étonnement gentils en concert. De ce que j’ai pu voir, ils font la queue pendant longtemps sans qu’il n’y ait aucun problème. Et quand le concerts commence ils sont soudain déchaînés de façon si spontanée.

Les fans Européens et Japonais auraient-ils des leçons à tirés les uns des autres ?
(les deux rient)
Aoi : Vous savez... (ils se met à taper sur ses cuisses) GAZETTO! GAZETTO! GAZETTO! GAZETTO! (rire général)
Reita : Quand on entend ça en Europe, notre impatience et notre adrénaline montent alors même que nous sommes toujours en coulisse. Les fans Japonais ne font pas ça. Au Japon, le concert commence seulement lorsqu’on monte sur scène.

Vos fans se demandent si vous êtes désormais un groupe major ou bien toujours indépendant. Pouvez-vous nous dire ce qu’il en est réellement ?
Reita : En fait... (rires)... ni l’un ni l’autre.
Aoi : J’ai du mal à comprendre les groupes et les gens pour qui le label est si important. Nous ne nous sommes jamais souciés de la vague frontière entre major et indépendant puisque le principal pour nous était notre musique et comment nous la faisions. Nous sommes juste the GazettE et pour nous chacun à le droit de nous voir plutôt comme un groupe indépendant ou un groupe major. Ça nous est égal et nous n’avons pas de préférence.

Lorsque vous composez des morceaux, est-ce que vous diriez que vos mélodies se plient d’abord à des bases théoriques ou au feeling ?
Aoi : Personnellement, je ne m’appuie pas tellement sur des bases théoriques. Pour être honnête, je ne les ai jamais étudiées. La mélodie est la première chose qui me vient à l’esprit et je continue à la perfectionner à l’oreille jusqu’à ce que j’obtienne le résultat recherché. Je n’ai besoin de rien d’autre.

Un certain nombre de petits groupes indépendants ont un style qui vous ressemble beaucoup. Qu’en pensez-vous ?
Reita : On ne s’occupe pas tellement des autres groupes.
Aoi : Je pense que nous avons un profil unique avec des personnalités fortes aussi bien musicalement que pour notre style. Nous ne sommes pas très intéressés par les autres groupes donc nous n’avons pas vraiment fait attention...

Seriez-vous néanmoins heureux si vous veniez à croiser un groupe que vous auriez inspiré ?
Aoi : Bien sûr ! J’ai toujours pensé que ce serait fantastique si ce que nous faisons devait en inspirer d’autres, qu’il s’agisse de fans ou d’autres groupes.

Ce concert conclut votre tournée. Qu’allez-vous faire à votre retour au Japon ?
Reita : Notre tournée a commencé en novembre et ne s’achèvera qu’en mai 2008. Pour l’instant nous n’avons pas réfléchi à ce que nous ferions après.

Il y a de plus en plus d’anglais dans vos paroles. Utilisez-vous les différentes langues juste pour leur mélodies où les utilisez vous de façons distinctes selon ce que vous voulez exprimer ?

Reita : Ruki rédige les paroles dans la langue qui lui semble la plus adaptée a sa voix. La prononciation de ces deux langues est si différente qu’il y a par exemple certaines notes qu’ils serait simplement incapables de chanter en anglais même s’il le voulait. (rire)

Qu’est ce qui a inspiré votre look actuel ?
Reita : Nous pensons toujours à une personne imaginaire nommée Gazette et à quoi cette personne pourrait ressembler selon le moment.
Aoi : Une fois que l’idée de base est donnée chacun de nous la retravaille selon son style. Au final nous ressemblons tous à Gazette mais nous avons chacun des éléments distincts qui nous sont propres.

Etes-vous proches en dehors du travail ? Vous voyez vous pendant vos temps libres ?
Aoi : Nous sommes comme une famille étroite et l’on se voit si souvent en tant que the GazettE que lorsqu’on a finalement quelques vacances, nous préférons en général les passer seuls.

Merci pour cette interview et nous vous souhaitons un excellent concert !
Reita : Merci beaucoup.
Aoi : You are the Best (en anglais)(rire)

Source: JaME

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japan-powah.forumactif.org
 
[Interview] Finlande [Pulse Wriggling To Black] 1-5
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview avec Graham McNeill (en français)
» Interview Black Librarium de Gav Thorpe !
» Black Books (série anglaise)
» [THEME HD / HD2][Manila 2.5 ROM HD2 HTC Officielle] RED-Black
» [THEME] LASKARTHEME V2 "Black","Blue","Green" and "Transparent"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japan Powah. :: # Musique. # Music.# :: # J-Rock & visual kei. :: the gazette :: interview-
Sauter vers: